Confidences pour confidences

20 novembre 2014

Petite annonce ?!

Tu as entre 35 et 45 ans.

Sur de toi. Déterminé. Ambitieux. Directif
Bien installé professionnellement. Ta vie est accomplie et reussie.

Tu sais ce que tu veux. Et tu l obtiens toujours.

Attentionné sans être fleur bleue.
Galant, tu es de ceux qui ouvrent et tiennent la porte à ces dames. Les aide à enfiler leur manteau.
Prévenant.
Plein de surprises.

Tu menes une vie saine. Sans clope ni drogues. Sais apprécier du bon vin et quelques bulles.

Costard. Cravate. Chemise blanche. Boxer.

Tu aimes les talons. Les pieds.
Apprécie la féminité. La lingerie. Robes, jupes et bas.

Tu es jaloux. Possessif. Mais fier des regards que suscitent ta partenaire sur son passage.

Ton regard devient braise.

Ton parfum est enhivrant.

Ta peau appelle maintes caresses.

Trouve moi...

Posté par mamzlle à 22:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 août 2014

5 ans après...

Finalement voila 5 ans que je n ai pas réellement écrit. Que retenir de ces 5 années ?

Premièrement. J'ai toujours été une dingue de chaussures. D escarpins. Je reverai que l on m offre Louboutin, Jimmy Choo ou autres Manolo Blahnik... j'ai longtemps fantasmé sur l homme qui ne penserait a me prendre uniquement vêtue de mes talons hauts. Mes talons aiguilles venant s enfoncer dans ses fesses...
Finalement c'est autre chose que j'ai découvert. Le plaisir simple des pieds.
Toucher un sexe bande du bout du pied, sentir sa bouche sur mes orteils et mieux encore qu il caresse les pieds lors d une levrette...
aujourd'hui je n envisage meme pas que l on ne me touche plus les pieds... je suis limite devenue fetichiste de mes pieds...

Deuxiemement, la levrette. Ca a toujours été ma position fétiche. Sûrement car je pouvais me caresser en meme temps et me faire jouir de facon synchro. En plus de me faire toucher les pieds, désormais je raffole de sentir ses doigts s insinuer dans mes fesses alors qu il me prends sauvagement. Il ne me manquerait finalement qu une petite tape sur les fesses pour m inciter a jouir sur le champs...

Et enfin : les seins. Du jour au lendemain et c'est tout récent je commence a éprouver du plaisir a ce qu on me les touche alors que je detestais ca. Je me demande meme si je pourrai jouir rien que par ces caresses.

Finalement j aimerai qu en levrette intense il me prennes en me titillant les fesses. Me touchant les pieds. Me claquant les fesses pour me dire de jouir maintenant et qu il me pince et me tire les seins afin de faire déferler l orgasme dévastateur....

Bon.. tout ca me donne envie.. je vais le tenter pour un acte 2.. ;)

A plus !

Posté par mamzlle à 23:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 août 2014

Plaisir... envie...

Vous ne le croirait peut etre pas mais j'ai passé de longues semaines pour ne pas dire plusieurs mois dans l abstinence la plus totale. Aucune envie, je refusais meme les avances et autres tentatives pour me charmer.

J'ai commencé ce blog motivée par la recherche du plaisir. Du Saint Graal qu est l orgasme vaginal. J'ai fini par le trouver dans les bras de mon Flo. Ce souvenir de cette nuit est gravée a tout jamais. Cependant meme après plusieurs années je dois me rendre a l evidence que je suis plus clitoridienne que vaginale. Et sans stimulation clitoridienne je ne parviens pas a l orgasme après chaque rapport.

Tout ca pour dire que j'ai fini par comprendre que l envie était intimement liée au plaisir. Si on ne prends pas plaisir on a pas envie. Et par plaisir j entends plaisir abouti : orgasme.

Ca peut être rapidement frustrant de ne pas jouir a chaque rapport si on ne se touche pas... et finalement on a plus envie
C'est un cercle vicieux. Se faire jouir soi meme perds un peu de son charme. De sa surprise. Car on sait quand on va jouir. On le controle. Alors qu un orgasme vaginal c'est son partenaire qui le controle. Le déclenche. .. c'est autrement plus excitant.

ALORS oui certes le partenaire en question peut se charger de vous stimuler clitoridiennement. Mais moi j'ai toujours été tres sensible de ce côté la. Préfèrant une bouche sur mes lèvres plutot qu un fin doigté.

Puis... l envie m est revenue. Comme ca ! Et ce soir je pourrai vous dire que j'ai le dos en vrac a force de m être trop cambré pour lui offrir mes fesses.

Mes fesses qui d ailleurs se souviennent encore de son passage....

Posté par mamzlle à 00:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juillet 2014

L'envie

Ou devrai-je dire : les envies ?

J'ai envie d'une bonne baise !! La baise de l epoque de la création de ce blog.
Celle sans contrainte, sans inhibitions, sans retenue. N importe ou, n importe quand... avec peut être meme un inconnu ?

Une claque sur les fesses. Une levrette qui brulerait mes genoux. Un doigt inquisiteur dans les fesses. Échanger un regard brûlant, crier encore. En vouloir toujours plus. Plus fort. PRENDS MOI !!

Le sentir jouir sur mes fesses. Cette chaleur.. recommencer jusqu'à épuisement.Le devorer. Me dévorer. Lecher,aspirer.. MANGE MOI !!

Ah...

Putin mais BAISE MOI !!!!

Posté par mamzlle à 23:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juillet 2013

Sexe au boulot

J'aimerai vous parler de mon chef. Vous dire à quel point il est charmant, méticuleux, ordonné, directif, autoritaire. Il aime le travail bien fait, le travail parfait. Aussi exigent dans la rigueur du travail que dans le comportement et l'attitude, ainsi que la tenue vestimentaire. 

Cliché de la secrétaire en tailleur noir, cheveux tirés. Jupe courte, escarpins et porte jartelle. 

Vous dire à quel point il me cherchait. Me convoquant sans cesse dans son bureau. Me confiant des tâches qui ne m'étaient pas destinés et sans rapport avec ma fonction. 

Vous dire à quel point est chaleureux. Disant bonjour avec un sourire au coin des lèvres, tactile sa main dans le dos lors du baiser matinal. 

Mon chef est a nouveau célibataire... Et en arrêt maladie. 

C'est la direction qui nous l'a appris. Mais je fus la seule à recevoir un mail de sa part me demandant si ca allait, si je n'avais pas trop de boulot ? Et me laissant son numéro de portable "au cas ou j'aurai un problème". 

En salariée bien élevée, je prendrais de ses nouvelles, lui disant de se reposer et lui me dirait que "la sieste ce n'est pas son truc". 

Puis de revenir au boulot, devenir plus autoritaire, exigent, directif. 

Mon caractère rebelle lui ferait du rentre dedans tout en étant très subtil. Bouton de chemisier defait lors d'un point de travail à son bureau. Jupe et escarpins impeccables. Parfum envoutant. 

Le sentir agacé, subjugué, à bout de souffle. 

Et vint ce jour où... après des semaines de "je te cherche, tu me cherches, tu m'as vu" il m'attraperait fougeusement pour m'embrasser. D'un revers de la main balayerait tous les documents sur son bureau pour m'y installer. Mais non ce n'est pas le genre à cela. C'est plutot penchée contre le bureau, seins écrasés sur la table, debout. A soulever la jupe, tire sur le porte jartelle et s'enfoncer sauvagement. 

Puis la journée reprendrait son cours. Et s'installerait un jeu dont il serait le seul Maître. 

 

Ceci dit, tout cela n'est que fantasme... Monsieur est toujours en arrêt maladie...

Posté par mamzlle à 17:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]